Loading...
TECHNOLOGIES 2018-08-10T20:06:44+00:00

NOS TECHNOLOGIES

Les usines du Groupe ALIMA se spécialisent en production de la plus haute qualité des poudres laitières, y compris de lactosérum grâce à la mise en œuvre des technologies de traitement du lactosérum les plus modernes.

Stockage de la matière première

Le stockage de tous les matières premières dans un système de stockage moderne jusqu’au temps de leur traitement s’effectue dans des conditions de refroidissement qui garantissent la conservation d’un côté de toutes les valeurs nutritives précieuses, et de l’autre, permettent la fabrication des produits de très haute qualité hygiénique

Microfiltration (MF) (Usine de Złotów)

Un des processus les plus importants dans la production des poudres est une bonne préparation des matières pour les processus suivants, avant tout membraneux, sur le plan des propriétés physiques et chimiques et de même – biologiques.

De standard, pour la préparation de la matière première on utilise des ensembles pasteurisant liés au système de dégraissement et de clarification avec l’utilisation des centrifugeurs. Dans notre usine, on a mis en place pour ceci une solution innovante avec l’utilisation du processus de microfiltration (MF) basé sur les membranes céramiques. En effet, on a abandonné l’utilisation de la pasteurisation et de centrifugeurs. Les résultats du processus de MF permettent atteindre les taux de purification, de dégraissement et de réduction du nombre général de microorganismes impossible à atteindre de la façon traditionnelle. Mis en place de ce processus assure l’obtention en produits finis de très bons facteurs de qualité aussi bien s’il s’agit de la microbiologie que des propriétés physiques et chimiques.

Pasteurisation (Usine de Góra)
Le processus consistant au traitement thermique de la matière première afin de réduire le nombre de micro-organismes.

Nanofiltration (NF)

Dans les usines, on a mis en place pour la concentration préliminaire des matières premières avant le processus d’évaporation, le processus de nanofiltration (NF). Ce processus permet d’un côté atteindre la concentration jusqu’à 28% de la masse sèche (de la valeur initiale de 5-5,5%) ainsi que de procéder à une déminéralisation partielle de lactosérum jusqu’au niveau d’environ de 45-50%.

Purification et traitement des perméats et du produit de condensation (RO-POL) (Usine de Złotów)

La purification des perméats et du produit de condensation est réalisé avec l’utilisation des technologies de membrane basées sur le processus de l’osmose inverse appelé RO-polisher.

La technologie utilisée permet de purifier des perméats après le processus de NF, et du produit de condensation après l’évaporation jusqu’à la qualité d’eau entièrement sûre du point de vue de microbiologie et de très bonne qualité chimique.
L’utilisation de cette technologies dans les usines permet aussi de limiter d’une façon considérable des eaux usées rejetées, et par ceci de réduire des coûts de fabrication ainsi que de l’impact négatif sur l’environnement.

Standardisation de la teneur en protéines avec l’utilisation de l’ultrafiltration (UF) (Usine de Złotów)

Un des facteurs de base de la qualité du poudre est sa bonne teneur en protéines adaptée aux normes et souhaits des clients.

La seule technologie permettant la standardisation de la teneur en protéines, et par ceci le maintien de la même qualité du poudre obtenu sans utilisation des additifs est le processus de l’ultrafiltration (UF) utilisé dans nos usines. L’ultrafiltration permet l’élimination du lactosérum d’une certaine quantité de la fraction sans protéines (perméats), et de même la régulation de la teneur en protéines du poudre.

Condensation avec l’utilisation de l’évaporation et de la cristallisation du concentré.

Les processus finaux de la fabrication des poudres de lactosérum juste avant le séchage est le processus de condensation des concentrés après le processus de NF ou après le processus de NF avec l’utilisation de l’installation d’évaporation ainsi que le processus de cristallisation. Le processus de condensation sur les évaporateurs permet la vaporisation de l’eau sous la pression réduite au niveau de 58-60% de la masse sèche.

Une des qualités les plus importantes du poudre de lactosérum est soi-disant son non-hygroscopicité, alors le manque de la tendance à la formation des agglomérations pendant son transport et conservation. Cet objectif est atteint par la réalisation du processus de cristallisation du concentré après le processus d’évaporation. Pour ceci, on utilise des récipients de processus spécifiques appelés des cristallisateurs dans lesquels a lieu le refroidissement du lactosérum à un rythme bien défini. Le processus effectué de cette façon donne la possibilité d’obtention du lactosérum pratiquement non-hygroscopique et permet de procéder au processus de séchage sans le moindre problèmes.

Séchage par pulvérisation

La dernière étape du processus de fabrication du poudre de lactosérum est le séchage. À cette fin, on utilise soi-disant des séchoirs à pulvérisation où, avec l’utilisation de l’air chaude, on procède à la condensation finale du lactosérum de la teneur en eau initiale de 40-42% au niveau de 3,0-4,0%. Une si basse teneur en eau est une facteur qui donne la possibilité de stocker le produit fini jusqu’à même pendant quelques ans sans que celui-ci subisse des changements organoleptiques ou encore physicochimiques avec la conservation de la sécurité sanitaire.

Emballage

La nouvelle ligne emballant les sacs de 25 kg est équipée d’une balance et emballeuse électronique très précise légalisée par le Bureau de Mesures. La balance et emballeuse est équipée en une sonde extrêmement efficace aspirant de l’air du produit, ce qui a des effets bénéfiques pour le produit et empêche l’aération excessive du produit et le « gonflement» du sac ce qui fait que les sacs se palettisent facilement. La ligne d’emballement équipée en une soudeuse et une agrafeuse permet de fermer un insert en folio par le soudage ainsi que du sac entier par l’agrafer grâce à quoi le sac est fermé d’une façon étanche et esthétique. En outre, chaque sac passe sous le détecteur des métaux vérifiant la pureté de chaque sac. La ligne est aussi équipée en système d’aspiration des poussières en réduisant toutes les impuretés dans le centre d’emballage. Le centre d’emballage est aussi équipé en une emballeuse pour les sac big-bag de 500-1000kg.